L'étude menée par l'ONU a permis de savoir que 60 % des services offerts par la nature (fertilité du sol, équilibre biochimique, précipitation) sont en cours de dégradation et risquent de compromettre l'avenir de l'espèce humaine.

Voici un guide pour bien comprendre l'écosystème.


Écosystème : qu'est ce que c'est ?

L'écosystème consiste en un ensemble d'êtres vivants et le milieu dans lequel ils vivent.

Quand on parle d'être vivant, on se réfère aux plantes, animaux et micro-organismes. Il existe deux types d'écosystème : l'écosystème aquatique (faune et flore aquatique, lacs, rivières, mers, etc.) et l'écosystème terrestre (faune et flore terrestre, forêts, déserts,  montages, prairies, etc.).


L'écosystème peut aussi désigner les variétés au sein d'une seule espèce.

Par exemple : l'écosystème forestier. L'écosystème est constitué par deux éléments : le biotope et la biocénose.

On appelle biotope un milieu naturel créé à partir de facteurs chimiques (teneur en oxygène pH) et de facteurs physiques (température, luminosité, géographie, précipitations, vents, etc.), ayant des caractéristiques physicochimiques stables et abritant une communauté d'êtres vivants. La biocénose est des êtres vivants dans un biotope.


Écosystème : son état actuel

Notre écosystème est en péril à cause de certaines de nos activités :
-  L'utilisation d'hydrocarbure dans les industries, qui fait que l'eau soit de plus en plus contaminée par des substances toxiques.
-  L'exploitation forestière, faisant diminuer la surface boisée mondiale de 900 millions d'hectares entre 1990 et 2015.
-    L'agriculture intensive et ses effets dévastateurs sur l'espèce animale
-   Les incendies récurrents au Portugal ont par exemple fait du Lynx pradelle une espèce menacée
-    L'augmentation de la demande en ressources biologiques et la croissance démographique entraînant un certain déséquilibre au niveau de l'écosystème

La destruction des ressources naturelles est si importante qu'en 2050, 37 % de la biodiversité aura complètement disparu. De janvier au juin 2017 :
-    159 000 baleines et dauphins ont été capturés dans le monde
-    23 000 tortues protégées ont été chassées


Comment protéger notre écosystème ?

Préserver la biodiversité commence par favoriser la valorisation des services écosystémiques en développant des solutions d'ingénierie écologique. Concernant l'économie d'eau, le Franco-Tunisien Mohamed Ayachi Ajroudi a trouvé un nouveau système d'irrigation souterrain, baptisé Portube, permettant de cultiver le gazon beaucoup plus rapidement.

Il faut également mener une campagne de sensibilisation visant à améliorer la connaissance de la population sur l'interdépendance entre écosystème et désertification. Depuis 20 ans, la fondation « Ajroudi » créée par Mohamed Ayachi Ajroudi a cherché à faire comprendre aux habitants du Sahel les impacts de l'incendie forestier sur le climat et la pluviométrie et la sècheresse. À part cela, ses entreprises (CNIM Saudi et CNIM Middle East) proposent la valorisation des déchets aux collectivités et nations intéressées.